Perdus dans la Forêt de Labels et Certifications pour le Papier ? Suivez le Guide…

Perdus dans la Forêt de Labels et Certifications pour le Papier ? Suivez le Guide !

Lisibilité

A A A

Vous avez besoin de choisir un papier bureautique pour vos imprimantes ou alors le papier qui servira à éditer les brochures, catalogues, rapports de votre société ? Et comme vous êtes quand même un peu sensibilisé aux enjeux forestiers et papetiers, vous voulez un papier avec des labels environnementaux… Oui, mais lesquels ?

FSC, PEFC, Ecolabel Européen, Ange Bleu, Cygne Nordique, ISO14001, ISO9001, Imprim’Vert, Print Environnement, ECF, TCF, anneau de Möbius, boucle Ecofolio… Une forêt, que dis-je, une jungle de labels et de certifications ! Tous très intéressants, j’en conviens, mais pas forcément tous autant pertinents quand il s’agit de choisir son papier et même de communiquer sur ses atouts environnementaux une fois imprimé !

Antalis, de par son métier de distributeur de papiers, a défriché le terrain pour vous en mettant au point un système d’affichage environnemental, clair, visible et facilement compréhensible, le Green Star System ™ :

  • Un système gradué par étoiles, allant de 0 à 5 (5 étant la meilleure « note »),
  • Deux uniques critères pris en compte, pour se concentrer sur ce qui importe le plus,
  • Des cartouches à étoiles, les « notes », que vous retrouvez sur les macules des papiers, sur le site Antalis en ligne et dans tous les catalogues du distributeur.

Concrètement, comment ça fonctionne ?

Un produit papier éco-responsable doit intégrer 2 types de garanties :

  • des garanties sur l’approvisionnement des matières premières,
  • des garanties sur le processus de fabrication.

schema-antalis-certification-papierPlus il y a de garanties, plus il y a d’étoiles. A partir de 3 étoiles, Antalis considère le papier comme étant éco-responsable. A vous de déterminer vers quel niveau d’éco-responsabilité papier vous souhaitez aller. Vous n’avez plus qu’à y faire correspondre un nombre d’étoiles et non plus à aller rechercher la définition et le périmètre de tous les labels / certifications que je vous ai cités au début afin de les comparer entre eux.

Le Green Star System™ peut donc être facilement utilisé par les entreprises, non seulement pour choisir leur papier, mais aussi pour communiquer sur leurs efforts environnementaux avec divers intervenants sans risque de malentendu.

Plus d’informations ici !

Si le sujet vous intéresse, je participerai le 16 novembre prochain à la conférence en ligne d’Agrion, sur le thème « Certifications et labels développement durable, comment y voir plus clair ? ». Les inscriptions ici.

  • Le système d’Antalis est adapté au catalogue mais incomplet quant il s’agit de vraiment comparer les labels car il met sur un pied d’égalité les systèmes FSC et PEFC. Ces deux labels sont pourtant bien différents, notamment au niveau de la traçabilité de la fibre et de la chaîne de contrôle de la parcelle forestière au produit fini. De plus, pour le papier recyclé par exemple, FSC demande un minimum de 70 % de fibres post-consommation et PEFC un minimum de… 1 % !
    Pour plus d’infos, vous pouvez parcourir la classification des labels du papier graphique du WWF, disponible ici dans sa version 2017 : http://www.riposteverte.com/sites/default/files/documents/Classification_des_papiers_selon_leur_label.pdf et d’aller chercher plus d’infos dans le guide d’accompagnement (qui lui date de 2015) : http://awsassets.wwfffr.panda.org/downloads/classification_des_papiers_graphiques_vendus_en_france_2015_wwf.pdf

    • MARCHESI STEPHANE

      Un petit rectificatif sur les propos de M. Hergott s’impose: il convient de rappeler que les chaines de contrôle/traçabilité PEFC comme FSC sont sensiblement identiques, le suivi se fait par le biais soit de la séparation physique des produits, soit par une méthode de pourcentage. Par ailleurs un papier présentant le logo « PEFC Recyclé » contient a minima 70% de matières recyclées post consommation. Un papier portant le logo « Certifié PEFC » peut contenir jusqu’à 70% de matières recyclées post-consommation.