Préservation de la Biodiversité : Des Antennes 4G au chevet du Mont Blanc

Préservation de la Biodiversité : Des Antennes 4G au chevet du Mont Blanc

Lisibilité

A A A

Aujourd’hui, protéger la biodiversité est un enjeu majeur pour gérer durablement nos ressources. Cela nous concerne tous : citoyens, entreprises, institutions… Les politiques de biodiversité restent malheureusement rares chez les entreprises qui n’y voient pas toujours leur rôle et leur intérêt. A l’inverse, certaines entreprises s’y engagent et développent des initiatives porteuses de sens.

Le Groupe Orange, conscient que la préservation de la biodiversité est l’affaire de tous, vient de signer un partenariat avec le Centre de Recherches sur les Écosystèmes d’Altitude de Chamonix (le CREA). L’objectif : apporter sa technologie mais aussi l’engagement bénévole de ses salariés dans une démarche de science participative. Retour sur ce partenariat avec Olivier Faure, directeur Orange Centre Est.

Chez Orange, nous avons conscience de la fragilité des écosystèmes dans lesquels nous vivons, tout particulièrement dans les zones de montagne et plus encore glacières où nous pouvons voir, littéralement à vue d’œil, l’effet du changement climatique.

Aujourd’hui, Orange s’engage auprès du CREA en signant un partenariat de trois ans. L’objectif est simple : contribuer à faire référencer le Mont Blanc comme site international dans l’analyse de l’évolution du climat.

Il s’agit avant tout d’une rencontre, celle de l’équipe du CREA, animée d’un très beau projet clair et sérieux sur les écosystèmes de montagne, et d’une entreprise, Orange, impliquée quotidiennement dans la vie et le développement de ses territoires d’implantation.

Mont-Blanc-CREA-Orange

L’engagement d’Orange pour la biodiversité

Depuis maintenant plusieurs années, Orange s’implique dans la préservation de la biodiversité.

Pour cela, nous réalisons régulièrement des études et menons des actions spécifiques en la matière. Ainsi par exemple, et dans un tout autre milieu que l’univers montagnard, nous avons réalisé des études très poussées relatives à l’impact des câbles sous-marins sur les écosystèmes aquatiques. Ou encore les actions menées sur les ressources rares et les matériaux critiques avec une approche orientée vers l’économie circulaire, notamment le recyclage des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques…

CREA / Orange… Un partenariat en 3 temps

Le Mont Blanc est un observatoire fantastique d’évolution de la faune et de la flore en fonction de la variation du climat, puisque sur ce seul massif, nous avons l’ensemble des reliefs et milieux européens qui sont étudiés (plus de 4 810 m de dénivelé).

D’où la richesse, l’intérêt et le caractère innovant de ce partenariat qui est à la fois :

  • Un partenariat technologique : Orange met à disposition du CREA ses antennes installées en haute montagne et les capteurs permettant de récolter des informations (température…). Cela permettra au CREA d’optimiser l’étendue de son réseau d’observation.
  • Un partenariat technique : Orange propose au CREA des solutions techniques permettant la mise en place de nouveaux protocoles d’observation, de collecte et de vulgarisation de l’information scientifique.
  • Un partenariat humain : Les technicien(ne)s d’Orange assurent quotidiennement la maintenance du réseau cuivre, fibre optique, 3G et 4G dans les Alpes. Des salarié(e)s volontaires d’Orange participeront sur le terrain à la maintenance des 60 stations climatiques du CREA. En parallèle, d’autres salarié(e)s s’impliqueront dans le programme de sciences participatives en collectant des données de la flore (auprès des habitants par exemple).
Partenariat_CREA_800x490
Signature du partenariat d’Orange avec le CREA. De gauche à droite : Philippe Tuzzolino (Directeur Environnement Orange Groupe), Olivier Faure (Directeur Orange Centre Est), Brigitte Dumont (Directrice RSE Orange Groupe), Anne Delestrade (Directrice CREA Chamonix).

Une démarche participative qui associe des salariés bénévoles et les habitants

C’est une des grandes originalités de ce partenariat, les salariés d’Orange sont impliqués dans une démarche de science participative.

Le profil des participants est varié, il faut que les salariés volontaires habitent en milieu montagnard et qu’ils soient motivés pour faire des relevés hebdomadaires de l’évolution de leur environnement proche (flore, faune). Ils seront également amenés à interroger les habitants au moyen de questionnaires spécifiques. Il s’agit avant tout d’amoureux de la nature, de personnes sensibles à l’environnement et intéressées aussi par la démarche scientifique du projet.

C’est une façon aussi pour chacun de changer son regard, de prendre le temps de regarder la nature qui nous entoure…et de contribuer à la recherche scientifique. C’est humainement très enrichissant.

Un projet fédérateur et porteur de sens

Dans la perspective de la COP 21, ce projet est, pour nos équipes, extrêmement fédérateur, instructif et porteur de sens.

La démarche d’implication des bénévoles est nouvelle et c’est pour nous intéressant d’avoir à la fois cette ouverture d’esprit, de connaissance de notre environnement et de voir en direct comment nos solutions permettent de faciliter la collecte d’informations et l’implication citoyenne. Nous espérons aussi créer une dynamique au sein de la région.

 

Mettant à disposition son expertise technologique, son réseau très haut débit et l’implication bénévole de ses salariés, Orange continue de démontrer son engagement responsable en faveur de la biodiversité et sa volonté de lutter contre le changement climatique.

 

Crédits images : Mont Blanc sur Shutterstock