Comment refroidir sa maison et la garder au frais de façon écologique ?

Comment refroidir sa maison et la garder au frais de façon écologique ?

Lisibilité

Comment rafraîchir sa maison de façon écologique, en préservant la planète ? C’est possible avec quelques astuces simples.

Pour proposer une actualité connectée aux attentes de ses lecteurs, e-RSE.net propose chaque semaine de répondre aux questions que vous vous posez sur le développement durable, l’écologie ou la consommation responsable. Posez-vos questions sur notre page dédiée, et chaque semaine, nous répondrons à l’un d’entre vous. Cette semaine, c’est Lina qui nous demande « Comment garder sa maison fraîche en préservant la planète ? ».

C’est une question intéressante, en particulier dans un monde qui se réchauffe. Comme on le voit ces dernières années, les épisodes de canicule sont en train de se multiplier, il est donc bon de savoir comment faire pour rafraîchir son logement et le garder au frais sans détruire la planète. En effet, on serait tenté de tous s’acheter une climatisation, mais l’impact environnemental de la climatisation est très élevé. Alors comment faire ? Quelle est la meilleure solution ? Faisons le point.

Le geste numéro 1 : bien choisir son logement et bien l’isoler

temperatures 2017 rechauffement climatique

On ne le répètera jamais assez, mais pour faire des économies d’énergies dans son logement (que ce soit pour chauffer ou pour refroidir), le geste le plus important et le plus efficace, c’est avant tout de disposer d’un logement adapté. Et ici, adapté veut dire deux choses : d’abord adapté en termes de taille et ensuite bien isolé.

La taille d’un logement, c’est le critère numéro un qui va déterminer les besoins en énergie de votre logement pour le chauffer ou le refroidir. Si vous disposez d’un logement immense, forcément, il vous faudra plus d’énergie pour le chauffer, mais aussi plus d’énergie pour tout refroidir avec une climatisation (plus de volume à refroidir = plus d’énergie). Sauf que les choses ne sont évidemment pas si simples, surtout quand on parle de refroidir un espace ! En effet, les espaces les plus grands tendent à se réchauffer moins vite quand il fait chaud, ils sont donc plus faciles à « garder frais »… Il faut donc trouver un logement qui ne soit ni trop grand, ni trop petit. Et surtout, et c’est là le plus important, que les différents volumes du logement permettent une circulation optimale de l’air dans l’espace ! En effet, quand une pièce est isolée du reste de la maison et que l’air ne circule pas, elle devient immanquablement plus chaude. Si vous avez la chance de faire construire un logement (ou si vous vous apprêtez à choisir un logement) alors prenez bien en compte ces critères.

Ensuite, pour diminuer les dépensées d’énergies liées au refroidissement d’un logement, il faut bien sûr qu’il soit correctement isolé. L’isolation, c’est utile en hiver pour empêcher les fuites de chaleur, mais c’est aussi utile en été pour éviter que la chaleur ne rentre ! C’est pour cette raison que les maisons en pierre, dotées d’une inertie thermique plus élevée, sont souvent plus fraîches. En veillant à bien isoler son logement, on peut donc plus facilement garder son logement au frais.

Bon, ça, c’est la base, mais souvent on a pas le choix de tout ça. Alors quelles solutions pour optimiser la fraîcheur dans son logement ?

Se protéger de la chaleur dans son logement

D’après l’ADEME, qui a édité un guide sur les meilleures façons de garder du frais dans son logement quand il fait chaud, les meilleurs gestes sont d’abord ceux qui permettent de se protéger de la chaleur extérieure. Cela veut notamment dire bien fermer les ouvertures (afin d’éviter que l’air chaud ne rentre) et protéger votre logement des rayons du soleil. Cela peut se faire notamment en bloquant les fenêtres (en fermant les volets ou les rideaux, voire les deux), en installant des auvents. De préférence, pour tous ces outils, choisissez des couleurs claires, qui réfléchissent mieux la lumière (et donc la chaleur)

On peut aussi utiliser les végétaux pour faire obstacle à la lumière. Par exemple installer des arbres près des fenêtres, ou des arbustes sur un balcon permet de limiter les entrées de chaleur.

Maximiser les entrées de fraîcheur et faites circuler l’air

consequences-rechauffement-climatique

Deuxième geste important : maximiser les entrées de fraîcheur. En résumé, c’est du bon sens : profitez des moments où il fait plus frais dehors que dedans pour aérer et faire rentrer l’air frais. Cela peut-être la nuit, ou le matin par exemple.

L’idée, c’est aussi de faire circuler l’air au maximum pendant ces périodes : plus l’air stagne dans une pièce, plus il devient chaud. S’il y a des circulations d’air, cela tend à la fois à faire baisser la température réelle (à condition que l’air extérieur soit plus frais) et à faire baisser la chaleur ressentie ! En plus d’ouvrir les fenêtres, ouvrez donc les portes à l’intérieur pour que l’air circule partout.

Utilisez l’humidité et les plantes

Parmi les autres conseils utiles pour refroidir un espace, on peut parler d’utilisation de l’humidité ! L’eau a tendance à rafraîchir l’atmosphère, c’est la raison pour laquelle certaines personnes utilisent un brumisateur pour se rafraîchir. Mais on peut aussi utiliser l’humidité pour rafraîchir une pièce ! Par exemple, si vous devez faire des lessives en été lorsqu’il fait chaud, plutôt que d’utiliser le sèche-linge (énergivore et qui contribuera à réchauffer encore plus votre logement) vous pouvez faire sécher vos vêtements ou vos draps à l’air libre dans votre logement. L’humidité tend à absorber la chaleur et en séchant les tissus vont refroidir l’atmosphère.

En dernier recours, si vous avez vraiment besoin d’un climatiseur (c’est parfois le cas dans les appartements qui sont sous les combles et qui sont très chauds, même en mettant en place les meilleurs gestes), il est toujours possible de minimiser les impacts écologiques. Commencez par choisir un appareil de qualité, avec une forte performance énergétique. On peut aussi opter pour une climatisation ou une pompe à chaleur solaire qui ont l’avantage de s’auto-alimenter en électricité renouvelable (pour plus d’informations, vous pouvez consulter le guide de l’ADEME sur les climatisations). Ensuite, en phase d’utilisation, veillez à bien isoler votre logement quand la climatisation est allumée et à ne pas trop forcer sur l’intensité de l’appareil.

Avec tous ces conseils, vous devriez pouvoir garder votre maison relativement fraîche, même pendant la canicule.