Solvay : la biodégradabilité des produits agricoles

Solvay : la biodégradabilité des produits agricoles

Lisibilité

A A A

Dans le cadre de notre opération CAC21, nous avons permis aux internautes d’interroger des entreprises du CAC40 sur leur politique environnementale. Au total, les internautes ont posé plus d’une centaine de questions aux 20 entreprises qui ont accepté le défi #CAC21. En vidéo, les entreprises ont répondu. Vous pouvez consulter l’ensemble des vidéos et des questions sur notre page CAC21.

Jacques Kheliff, Directeur du Développement Durable chez Solvay répond aux questions de e-RSE.net sur la politique environnementale du groupe. Il revient sur la question de la biodégradabilité des produis agricoles.

Question de Jérémy pour Solvay :

« Quels sont vos objectifs en matière de biodégradabilité des produits, et quels moyens mettez-vous en oeuvre ».

Jacques Kheliff, Directeur du Développement Durable chez Solvay :

« En fait l’enjeu de la biodégradabilité est un enjeu permanent pour nous. La diminution de l’impact des produits sur la nature, les eaux et également sur simplement les hommes est un enjeu clé. Pour cela nous avons un outil qui s’appelle le Sustainable Portfolio Management, nom un peu barbare. Bref, un outil qui nous sert à analyser la totalité de notre portefeuille, produit par produit et produit par application (puisqu’un même produit peur rentrer dans différentes applications. Et nous analysons, nous mesurons quel est l’impact de ce produit en matière environnementale. Donc la question de la biodégradabilité de l’outil est couverte. Et sur l’autre partie de l’outil nous mesurons l’adéquation de ce produit dans cette application avec le marché. Le marché au sens de ses exigences, attentes de développement durable. Ça nous permet donc d’avoir un profil « développement durable » de notre portefeuille et d’orienter ainsi nos choix stratégiques mais également notre politique d’innovation. »