Transition énergétique : comment impliquer les citoyens ?

Transition énergétique : comment impliquer les citoyens ?

Lisibilité

Et si la transition énergétique devenait citoyenne et collaborative ? C’est le débat auquel a voulu répondre Le Monde dans ses débats LeMondeSmartCities en partenariat avec La Poste.

En matière de transition énergétique, on parle volontiers des engagements publics ou des décisions des entreprises en matière d’énergies renouvelables. Mais la transition énergétique c’est aussi l’affaire de tous les citoyens. Que ce soit via la réduction de leurs consommations énergétiques ou par le financement participatif de projets d’énergies renouvelables, les citoyens peuvent s’investir chacun dans cette transition sociétale.

Le 31 mai 2018 à Bordeaux, c’est sur cette question qu’a voulu revenir le journal Le Monde au travers de ses débats LeMondeSmartCities organisés en partenariat avec La Poste. e-RSE.net a assisté pour vous aux débats, afin de comprendre comment rendre la transition énergétique aux citoyens. Faisons le débriefing de ce live-tweet passionnant.

La transition énergétique : une question citoyenne

Il faut d’abord comprendre que les pouvoirs publics ne sont pas les seuls à avoir un rôle à jouer en termes de transition énergétique. Les citoyens aussi doivent être au coeur de la transition et ce sont même des acteurs fondamentaux pour réussir ce grand projet de société.

En effet, les citoyens ont un rôle à jouer dans tous les domaines : c’est à eux de réduire les gaspillages électriques dans leurs foyers afin de diminuer nos besoins en énergie par exemple. C’est aussi à eux, dans le cadre d’un processus démocratique participatif, de définir les objectifs de développement durable qu’ils se fixent pour la transition énergétique de leur région, de leur département ou de leur municipalité.


Mais les citoyens peuvent aussi avoir un rôle d’accélérateur financier pour des projets que les budgets publics ne parviennent pas à soutenir pleinement. Par exemple, les citoyens peuvent décider d’investir dans des projets d’énergie renouvelable afin de financer la transition énergétique. C’est déjà une pratique courante dans certains pays européens.

Implication dans la transition énergétique : le défi de l’information citoyenne

Le problème, c’est qu’en France, cette pratique est assez peu connue et peu répandue. La plupart des citoyens ignorent qu’ils peuvent participer au financement de projets de transition énergétiques locaux, afin de placer leur argent et de le faire fructifier sur des projets porteurs de sens.

C’est pourquoi certaines collectivités ont d’ores et déjà mis en place des programmes de sensibilisation visant à améliorer l’implication des citoyens sur les questions de transition énergétique.

L’idée est de montrer toutes les possibilités qui s’offrent aux citoyens pour participer à la transition énergétique : investissement, sobriété, famille à énergie positive…. Les jeunes sont une cible particulière pour ces politiques de sensibilisation, puisque ce sont eux qui font déterminer demain les chemins que prendront les décisions collectives sur des sujets comme l’énergie ou l’environnement.

Transition énergétique : impliquer tous les acteurs dans un changement de paradigme

Pour amener à une vraie prise de conscience collective sur les enjeux de la transition énergétique, l’engagement doit cependant être partagé entre tous les acteurs : acteurs publics, entreprises, consommateurs. Dans ce domaine, certaines entreprises tentent de s’impliquer. La Poste par exemple permet à ses facteurs de faire de la sensibilisation auprès des citoyens sur les questions de rénovation énergétique.

D’autres entreprises comme Enedis s’engagent en permettant de à certains projets d’habitat de voir leurs charges réduites grâce à l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.

Il y a aussi toute une galaxie d’acteurs qui s’engagent pour promouvoir auprès des consommateurs une énergie renouvelable, décentralisée. C’est le sens de l’action d’ekWateur, fournisseur d’énergie renouvelable collaboratif.