Avec Wikiblock, les habitants reprennent le pouvoir sur leurs espaces urbains

Avec Wikiblock, les habitants reprennent le pouvoir sur leurs espaces urbains

Lisibilité

A A A

Les espaces publics, lieux de partage et d’échanges entre citoyens, sont trop souvent délaissés par les mairies et manquent de vie. Et si la solution se trouvait simplement dans le mobilier ? Et si un banc, une table de pique nique, un kiosque à journaux ou un pot de fleur pouvaient raviver le lien entre les habitants d’une même ville ? C’est l’idée de Wikiblock, nouveau fournisseur de plans pour mobiliers urbains, à construire soi-même.

L’initiative « Wikiblock » où quand les habitants reprennent le pouvoir sur leur espace de vie

Wikiblock est une bibliothèque regroupant des dizaines de plans permettant aux habitants d’un quartier de créer eux même leur mobilier urbain. Prêts à être téléchargés gratuitement, ces dessins de bancs, chaises, pots de fleurs, arrêts de bus ou encore clôtures de jardin permettent aux habitants le désirant de prendre en main la conception de leur espace collectif et ainsi de participer à la reconstruction d’un quartier vivant et dynamique.

L’objectif de ces constructions est double :

  • Démontrer les bénéfices d’une organisation différente du quartier : en effet, la facilité d’utilisation de cette initiative permet aux citoyens de faire des tests sur l’aménagement de leur espace.
  • Réaliser des installations temporaires, en attendant la mise un place définitive d’un projet d’aménagement de l’espace public.

wikiblock-mobilier-urbainLe meilleur exemple de réussite se trouve dans la ville de Macon, en Géorgie. En effet, 80 bénévoles ont complété les morceaux de pistes cyclables de leur ville pour proposer un réseau complet. Ainsi, des pochoirs ont été créés et ont permis de peindre pendant cinq jours une piste cyclable de près de 8 km. Validée par le maire de la ville, cette initiative avait pour objectif de tester, pendant une semaine, un nouveau réseau cyclable.

Comment ça marche ? L’open source au service de la ville

Le process de création du mobilier urbain est simple. Une fois l’élément choisi, il suffit d’imprimer le patron sur du contreplaqué, puis de se rendre dans un espace local de fabrication pour découper, personnaliser et monter son meuble.

Avec pour volonté d’être accessible au plus grand nombre, les plans sont fournis gratuitement, en open-source et la fabrication ne nécessite pas de matériaux particuliers (sans clou, ni colle). Seul un espace local de fabrication est nécéssaire pour la décompte et l’assemblage. Plus besoin d’être architecte, menuisier ou superviseur de chantier pour participer à l’urbanisation de sa ville.

wikiblock-mobilier-urbain-2

En parallèle, Wikiblock organise également des voyages d’étude pour évaluer les exemples d’initiatives durables réussis dans le monde et propose des programmes de mentorat pour les futurs élus et les jeunes urbanistes.

Du lancement au développement de Wikiblock

Ce projet a vu le jour à Dallas en 2010. Constatant qu’il vivait dans une ville manquant de convivialité, Jason Roberts décide, avec ses voisins, de créer l’organisme à but non lucratif Better Block.

Quelques années plus tard, Jason et ses collègues ont développé une trentaine de modèles à imprimer. D’autres seront ajoutés par la communauté au fur et à mesure de son développement.

Pour en savoir plus

Retrouvez Wikiblock sur Twitter, Facebook et Instagram.

 

Vous aussi, vous avez développé une initiative ayant un impact social ou environnemental positif sur notre quotidien, n’hésitez pas à nous contacter sur dede@comeen.com.